Aimé-Georges Martimort

Aimé-Georges Martimort (31 Août 1911 – 20 Janvier 2000) fut prêtre de l’Église de Toulouse, enseignant à l’Institut Catholique et liturgiste renommé.

Après ses études religieuses, sa charge au Centre de Pastorale Liturgique, qu’il codirige de 1946 à 1965 (une fois devenu le Centre National de Pastorale Liturgique) sera marquée par les nombreux travaux en préparation du concile Vatican II.

Né et ayant fait ses études à Toulouse, ses attaches à la ville resteront fortes. En témoigne, après sa thèse sur Bossuet et son diplôme de bibliothécaire obtenu à Rome, son retour à l’Institut Catholique de Toulouse en 1938. Là, il deviendra jusqu’à sa retraite professeur de liturgie à la Faculté de Théologie et conservateur de la bibliothèque de l’Institut. Entre 1940 et 1943, sous la responsabilité du Recteur de l’Institut Mgr Bruno de Solages, son action permet l’assistance à de nombreuses personnalités intellectuelles pourchassées.

En 1967, il obtient le titre de Prélat de la Maison Pontificale et devient le doyen de la Faculté de Théologie de Toulouse jusqu’en 1970.

Après sa retraite, il continuera à travailler sur la liturgie, en particulier à l’édition d’un volume sur l’Office des Lectures. Il fut en outre mainteneur de l’Académie des Jeux Floraux.